Copyright © 2020 Éditions Le Livre Actualité - 175 rue du Port Arthur - 44150 Anetz - 06 79 63 62 92

Tous

ESSAIS

REMARQUES À PROPOS DU DÉSIR DU MEILLEUR POUR L'ÊTRE HUMAIN

8.0 EUR

EAN : 9782754308267

Thème : Essai

Parution : 2020-03-29

 

Jean DUVAL

 

Il faut un processus indépendentisé de la perception, une idée, pour tailler en plusieurs tailles un biface en pointe de flèche tout comme une amulette-idole ; et il faut une idée, stratégie, pour aborder tel être vivant, animal ou humain. La raison raisonnante forme, invente, les processus ; la raison raisonnée utilise les processus ; la sagesse est formation de processus ; elle est à la fois clé des processus et utilisation de processus, invention et utilisation dans la recherche de la réussite d’obtention du but par la valeur. La sagesse est indissociable de la valeur dans la suite des pas de la conduite ; elle tend vers l’origine fondatrice de la valeur même si l’agent raisonnant ne connait pas celle-ci ; l’existence de celle-ci est sensible au sage ; sa sensibilité est conscience, il en est conscient même s’il ne sait pas ce qu’elle est ni qui elle est, si elle est quelqu’un. Il y a une part d’elle dans toute sagesse en ce que celle-ci tend vers elle en l’expérience de vérité, de véracité, de justice, en désir de ce qui lui convient dans la vérité de lui-même. Qu’est l’homme ? Qui es-tu ? Connais-toi ? Vers qui irions-nous ? Mais il fait faire les pas du chemin qui mène. Alors la raison raisonnante est sensibilité au vrai bien dans la médiation de l’objet, produit de la pensée. Tout produit de la pensée convient à l’être pensant ; mais il y a des produits de la pensée  plus proches que d’autres de l’origine fondatrice de l’être des choses, objets existants. Et ayant raison d’être. Donc degré dans la valeur.